Le chat : Animal territorial

L'aide au quotidien
Répondre
Avatar de l’utilisateur
sauterelle
Messages : 9169
Inscription : 11 juil. 2014 12:45
Localisation : SAINT THURIAL
Contact :

Le chat : Animal territorial

Message par sauterelle » 07 déc. 2018 06:19



Le chat est un animal territorial qui a besoin de ce repère pour se sentir tranquillisé. Territoire extérieur comprenant un jardin, une cour d'immeuble ou un accès sur les toits, ou territoire à l'intérieur même de la maison, chacun à son importance !


Image

Importance du territoire chez le chat

Le chat a besoin de repères et a une notion de territoire bien marquée. Un chat non stérilisé et vivant en extérieur peut posséder un territoire couvrant plusieurs hectares. Il peut très bien le partager avec des chats 'amis' dans des zones communes ou tolérer des droits de passage pour les chats inconnus. Mais que peut bien faire notre petit félin sur un si vaste territoire ? Et bien, il chasse, observe, se repose, se reproduit et il arpente la zone de long en large pour la défendre de toute intrusion.

Mais tous les chats ne possèdent pas de territoire si étendu. Certains se contentent de l'intérieur de la maison, d'autres d'une simple courette, d'autre encore du parking de l'immeuble.
Le marquage territorial

Le chat a plusieurs manières de marquer son territoire mais toutes font appel à une signature olfactive. Le marquage de territoire a pour but de signaler sa présence en ces lieux, d'attirer le sexe opposé durant les périodes de reproduction et d'inhiber les ardeurs sexuelles des autres chats mâles si ledit territoire appartient déjà à un mâle non castré.

Le marquage est réalisé grâce à ses griffes, sur les troncs, les piquets en bois ou les souches à l'extérieur et à l'intérieur de la maison sur les barreaux de chaises, le canapé, les pieds de meubles ou la tapisserie. Des glandes situées entre les coussinets envoient toutes les informations nécessaires sur le chat aux éventuels autres matous.

Autres solution pour marquer son territoire : le frottement de sa tête sur un objet ou une personne. Là encore, il dépose des substances odorantes contenues dans les glandes destinées à cet effet.

Un chat qui se frotte à vos jambes ne fait donc pas que des câlins, il explique aux autres chats que vous lui appartenez !

Les jets d'urines sont aussi courant chez le chat non stérilisé, peu gênants en extérieur, ils le deviennent à l'intérieur de la maison car ils sont malodorants.
Intérêt du marquage pour le chat

Le chat reconnaît son odeur sur un territoire donné. Il est rassuré, sécurisé et peut se laisser aller librement à ses occupations préférées sans souci.

Le marquage assure aussi son organisation car un chat emprunte presque toujours les mêmes chemins pour se rendre d'un point A à un point B. Le cheminement n'est d'ailleurs pas toujours le plus direct, le plus simple, ni même le plus logique, pour nous humains, mais le chat est un être plein de mystères.

Sachant tout cela, il est important de conserver les marques olfactives pour les chats d'appartement, car déjà soumis à l'enfermement, s'il est empêché de marquer son territoire, il risque de devenir anxieux. Proposez lui un griffoir et évitez de nettoyer trop souvent les meubles sur lesquels il se frotte pour ne pas trop le perturber.

source : https://www.aujardin.info/fiches/chat-territoire.php[
/size]
"le chat est l'âme visible de la maison" Jean Cocteau
https://www.facebook.com/daniele.charnay

Avatar de l’utilisateur
sauterelle
Messages : 9169
Inscription : 11 juil. 2014 12:45
Localisation : SAINT THURIAL
Contact :

Re: Le chat : Animal territorial

Message par sauterelle » 31 janv. 2024 12:08

Territoire site de chats libres 175833905_3934486846639293_8164887987158926256_n.jpg
Territoire site de chats libres 175833905_3934486846639293_8164887987158926256_n.jpg (408.22 Kio) Consulté 140 fois
aquarelle de Pascale MAREUIL


Exposé de Pascale MAREUIL
Communauté des chats :
Contrats territoriaux, ne s'installe pas qui veut .😎
L'administration française n'a rien à envier à celle des chats pour ce qui est de sa complexité ( je ne parle pas de sa lourdeur d'application car chez les chats c'est plutôt l'inverse) .
Les "contrats territoriaux" passés entre nos poilus nous font immédiatement remarquer que nous n'avons qu'un seul cerveau, pourvu de 2 lobes, et que ce n'est pas suffisant pour espérer comprendre quelques mécanismes à géométrie variable dont la logique nous échappe et qui est la leur .
Les sites de vagabonds
On nous demande souvent si il n'y aurait pas possibilité d'introduire un chat étranger sur un site de chats libres existant. Et nous répondons souvent que ce n'est pas possible.
Les sites de chats libres sont créés par les chats eux-mêmes (suite à un nourrisseur qui aura pris l'habitude de déposer de la nourriture dans un espace ou il ou elle aura remarqué la présence d'un ou plusieurs chats).
Ces chats auront alors choisi de s'associer avec des congénères qui tous auront adopté certains fonctionnements très élaborés et compréhensibles uniquement par eux-mêmes.
Les "contrats territoriaux" passés entre nos félins, sont d'une telle complexité que nous ne pouvons pas établir réellement une grille de lecture nous les rendant accessibles. 🤔😬
Ces contrats félins qui varient constamment se définissent suivant l'heure, le soleil, le temps, la configuration du lieu, le congénère lui-même ....
Une fois cette communauté de chats établie et strictement hiérarchisée, elle aura un certain fonctionnement interne qui lui sera propre et ne sera pas celui du site des voisins.
Vouloir introduire un chat X venu de nulle part est quasiment un échec programmé car ce dernier "pièce rapportée et imposée" sera très souvent rejeté par le groupe .
Autre chose, toute tentative de sédentariser un chat sur un territoire requiert une adaptation et, plus celle ci sera longue, plus le minet aura la chance de s'approprier le dit territoire en question (je parle de nouveau territoire, non d'un territoire déjà colonisé)
Il faut donc une structure fermée sur ce futur territoire qui sera celle du chat en question pendant un certain temps .
Dans cet espace, il devra y avoir un confort maximum et de la nourriture à volonté. Celui-ci devra être tranquille et le plus éloigné possible d'une route .
Il faudra encore des nourrisseurs réguliers qui deviendront les référents de(du) ce(s) chat(s) : (contrat nourrisseur voie publique ou contrat nourrisseur terrain privé (référent contractuel)
Le nourrisseur s'engage à veiller sur le ou les chats intégrés. Un espace repos, protégé, doit exister définitivement et un coin nourriture hors des intempéries. lien : viewtopic.php?f=4&t=402
(bien entendu, pour ce qui est de l'intégration d'un congénère "imposé" il arrive qu'il y ait des exceptions mais elles restent relativement rares)
"Accord d'Autorisation"
Un nouveau venu, qui sera arrivé de lui même et non imposé par un humain, et qui réclame son passeport d'émigration, devra certainement passer un examen approfondi avec comptage des poils sur la patte gauche et la patte droite, mesure des moustaches, évaluation de la hauteur des vocalises et variations de celles ci, odeur acceptable ou non 🙄
(c'est du sérieux chez eux faut pas rigoler ! )
...à l'issue de quoi, il y aura peut-être, et quand même un mémoire d'agrégation à préparer avant toute réponse définitive au candidat par le groupe . 😁
Aussi, dans ce "contrat félin" il y a des règles impossibles à contourner sous peine de sanctions sérieuses ad vitam æternam. comme, mise à l'écart du groupe, baffe au passage, et obligation de passer le dernier pour se ravitailler.
Ah mais c'est une "démocratie autoritaire" ! ...c'est la logique des chats .🧐😝
viewforum.php?f=4
En conclusion, il est très difficile et non recommandé d'intégrer, en l'imposant, un chat venu d'ailleurs sur un site déjà existant.
"le chat est l'âme visible de la maison" Jean Cocteau
https://www.facebook.com/daniele.charnay

Catherine
Messages : 183
Inscription : 30 oct. 2022 15:18

Re: Le chat : Animal territorial

Message par Catherine » 31 janv. 2024 12:57

C'est très intéressant ça. Merci :)

Répondre

Revenir à « Comportement et éducation du chat »