L'infection par le FIV ou syndrome d'immunodéficience féline

Répondre
Avatar de l’utilisateur
sauterelle
Messages : 5918
Inscription : 11 juil. 2014 12:45
Localisation : SAINT THURIAL
Contact :

L'infection par le FIV ou syndrome d'immunodéficience féline

Message par sauterelle » 20 avr. 2017 12:28

L’infection par le FIV ou syndrome d'immunodéficience féline

Des chats peuvent être détectés positifs au FIV et ne pas avoir développé la maladie, ils peuvent ne jamais la développer, ne pas confondre dépistage et diagnostic


Image


Le FIV, qu’est-ce que c’est ?


Le FIV a été isolé pour la première fois en 1986 par les docteurs Niels Pedersen et Janet Yamamoto, dans un groupe de chats infectés présentant de nombreux signes d'infections opportunistes et des symptômes similaires à ceux du Sida ; l’appellation FIV a fait son apparition en 1988.

Le FIV, plus communément appelé Sida du chat, est dû au Virus de l’Immunodéficience Féline. Le FIV n’est pas à proprement parler une maladie, mais une déficience du système immunitaire.

Comparable dans son fonctionnement et ses modes de contamination au VIH (Sida) chez l’humain, c’est un terme qui fait peur, comme cela a été le cas lors de la découverte du VIH chez l’humain.

Et pourtant….

Certes, le Sida peut être mortel, tout comme le FIV.

Mais que ce soit Sida ou FIV, il est possible de vivre de nombreuses années sans pour autant déclencher la maladie.

Tout comme une personne HIV, un chat FIV+ est donc simplement porteur de la maladie. Mais comme tout autre chat, si cette dernière ne se déclare pas, il pourra vivre de très nombreuses années et mourir de sa belle mort, ou de toute autre maladie.

Le FIV n’est donc pas une fatalité !



Comment un chat peut-il être contaminé par le FIV ?


Pour reprendre le parallèle avec le virus HIV, le chat peut être contaminé par voie sexuelle ou par contact sanguin (morsure très profonde => le virus est présent dans la salive, contact sang à sang).

Les chatons peuvent également être contaminés par leur maman, mais ce type de contamination reste toutefois assez rare dans les faits.

Il n’y a quasi aucun risque de contamination entre un chat testé FIV+ et un chat FIV-, par le contact direct, par le jeu ou par léchage.

Contrairement aux idées reçues, il n’est absolument pas nécessaire d’isoler un chat FIV+ ou de le mettre uniquement en contact avec des chats testés FIV+. Tant que les chats vivant ensembles sont sociables et ne se battent pas jusqu’au sang, le risque de contamination est pour ainsi dire inexistant.

De plus, la durée de vie du virus dans l’air est très faible (quelques dizaines de minutes au maximum), aussi, la contamination via une gamelle d’eau commune par exemple n’a jamais été prouvée jusqu’ici.

Enfin, comme son nom l’indique, le FIV est une maladie propre aux félins, et aucune contamination n’est possible vers l’humain ou toute autre espèce animale.

Nohar Reblan
L'un de ces deux chats est FIV+ : sauriez-vous dire lequel ???




Quand faut-il tester son chat ? Quels sont les symptômes du FIV ?


Le test FIV ne sera pratiqué que sur des chats à partir de 6 mois. S’il est fait auparavant, le résultat pourra être faussé car le chaton dispose encore des anticorps de sa maman, et le test pourra alors donner lieu à un faux positif.

Au refuge, les jeunes chatons ne sont donc pas testés. Par contre, le test est effectué sur tous les chats adultes et/ou de plus de 6 mois, et le résultat du test est remis au nouveau propriétaire lors de l’adoption.

Un chat testé FIV+ pourra être porteur pendant de très nombreux mois, voire même des années, sans symptôme particulier (on dit que le virus est latent). Dans l’absolu, de nombreux chats qui sortent sont peut-être FIV positifs et leurs propriétaires ne le savent pas ! En règle générale, ce n’est qu’au moment où le chat est malade et vu par un vétérinaire qu’un test sera peut-être envisagé selon sa pathologie et ses symptômes.

Et très souvent, le chat développera alors des maladies dites opportunistes (infection, tumeurs, insuffisance rénale…), les mêmes maladies que n'importe quel chat pourrait développer.



Quelles sont les précautions à prendre si mon chat est FIV+ ou si j’adopte un chat FIV+ ?

En fait, il serait presque logique de répondre "les mêmes que pour tout autre chat"», à savoir :

lui donner une alimentation de qualité pour l’aider à renforcer son système immunitaire (éviter absolument les croquettes bas de gamme, susceptibles de provoquer cristaux urinaires, tumeurs ou problèmes rénaux)
le vermifuger régulièrement
être à jour des vaccins annuels
traiter son chat contre les puces pour éviter toute allergie
et surtout, comme pour tous les chats de façon générale, lui éviter tout stress, contribuer à son bien-être psychlogique en lui mettant de nombreux jeux à disposition, qui le maintiendront par la même occasion en pleine forme !


Plus d'informations encore en cliquant sur le lien suivant :
http://positifelins.e-monsite.com/pages ... e-fiv.html





Alors, rassuré ? A présent, après avoir lu cette fiche, seriez-vous prêt vous aussi à adopter un chat FIV+ ???

Les chats positifs : des chats comme les autres


Les chats positifs sont des chats avant tout. Ils ne sont pas différents des autres chats ! Ils ont le droit, eux aussi, et surtout eux, de recevoir de l’amour, de l’attention, et des soins, comme n’importe quel autre chat. Et ils vous donneront tout autant d’affection en retour, voire plus. En effet, nous avons remarqué depuis la création de l’association que nos petits positifs sont souvent encore plus attachants que les autres. Nous avons constaté que les chats les plus câlins et les plus gentils, les chats qui ont les caractères les plus faciles, étaient les chats positifs. Coïncidence ou pas ? Telle est la question !
Et n'oubliez pas que le virus peut rester latent et certains chats partent alors de leur belle mort...

*******************

CAS PARTICULIER DES CHATONS
Les tests sur les chatons de moins de 4 mois ne donnent pas un résultat fiable et définitif. En effet, les anticorps maternels faussent le résultat et le test va donc détecter les anticorps de la mère au lieu de ceux du chaton. Un chaton âgé de moins de 16 semaines devra automatiquement être retesté à 4 mois. Si le test est toujours positif, un autre test pourra être effectué à l'âge de 6 mois (il peut arriver que les anticorps maternels s'éternisent un peu), et donnera le résultat définitif.



************

Ne pas confondre avec la leucose ou FELV
On la confond souvent avec le FIV, car ce sont deux maladies assez similaires qui amoindrissent les défenses immunitaires du chat. Mais ce sont bien 2 maladies différentes. Voici les principales différences :
- le mode de transmission : si le FIV se transmet uniquement par morsure profonde et par voie sexuelle, la leucose, elle, se transmet par contact direct (sang, liquide lacrymal, urine, salive…). La leucose est très contagieuse
- la prévention : s’il n’existe pas de vaccin contre le FIV, nous disposons d’un vaccin très efficace contre la leucose (FELV). C’est pourquoi il est essentiel de vacciner contre la leucose un chat qui sort.
- La durée de vie : comme le FIV, la leucose comporte une période de latence pendant lequel le chat est en bonne santé et vit tout à fait normalement. Cependant, la durée de vie d’un chat leucosique est un peu plus courte que celle d’un chat ayant développé la maladie du SIDA (entre 2 et 5 ans contre plus de 10 ans pour un chat FIV+).
"le chat est l'âme visible de la maison" Jean Cocteau
https://www.facebook.com/daniele.charnay

Avatar de l’utilisateur
beauminon
Messages : 1866
Inscription : 30 juil. 2014 16:02

Re: CHATS FIV + STOP au "génocide"

Message par beauminon » 21 avr. 2017 11:06

A toujours avoir en tête ou pas loin ...merci pour le lien sauterelle !

Avatar de l’utilisateur
isa
Présidente
Messages : 5220
Inscription : 16 févr. 2014 20:23
Localisation : Merdrignac

Re: CHATS FIV + STOP au "génocide"

Message par isa » 27 avr. 2017 08:22

Merci pour ce lien :super:

Répondre

Revenir à « La santé des boules de poils »